Le Psoas… un muscle mystérieux !

(1er partie)

Si j’aborde le psoas sur mon site c’est que je pense que ce muscle est en relation directe avec les organes internes et donc les émotions… il vaut donc la peine qu’on lui consacre un chapitre.

Parlons brièvement anatomie :
En fait, il s’agit d’un groupe musculaire qui comprend le petit psoas et le grand psoas.
Sa localisation : voir image psoas.

C’est un muscle important car il est le seul à relier l’extrémité supérieure et l’extrémité inférieure (la colonne et les jambes).
Il est situé à proximité du centre de gravité du corps, ce qui lui donne un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre, ainsi qu’une Influence sur le système nerveux et les énergies subtiles.
De par ses insertions musculaires, il agit sur la colonne lombaire, le bassin et le fémur.
Ses actions sont complexes, nombreuses et souvent discutées.

– Fléchisseur de la cuisse sur le bassin.
– Fléchisseur du bassin sur la cuisse.
– Il est hyperlordosant lorsqu’il est contracté ou raccourci (ici, l’hyperlordose est une courbure lombaire trop accentuée).
– Il a un rôle important dans le bon placement du bassin avec le grand droit et les muscles extenseurs de la hanche entre autre.
– Rotateur externe de la hanche…

A noter que :
Le bon équilibre du psoas de part et d’autre du corps a une action sur la marche harmonieuse.
Le psoas a une action d’étagère, soutenant les organes internes de pair avec le bassin (la cuvette) et le plancher pelvien. Ainsi, toute action de contraction du psoas peut stimuler et masser des organes internes.
Certains organes et viscères internes profonds envoient des informations au cerveau. Le psoas, par son rôle de « massages viscéraux » peut donc agir en tant que stimuli sur le bien-être de la personne.
L’aorte (la plus grosse artère du corps) suit un trajet similaire à celui du psoas, ainsi la circulation sanguine peut être influencée par ce dernier.
Le psoas et le diaphragme (muscle qui joue un rôle majeur dans la respiration), se rejoignent en un point appelé plexus solaire.

Le psoas est donc capable :
D’équilibrer le centre du corps ;
De stimuler les organes et les nerfs ;
De mettre en relation la partie haute et basse du corps ;
De créer un mouvement et une circulation qui se transmettent à travers tout le corps.

On aura compris que le psoas influence l’être tout entier. Il aura donc une influence sur la bonne santé.
Je parlerai la prochaine fois de divers exercices afin de le maintenir en équilibre, ensuite, j’aborderai sa relation avec l’état émotionnel et spirituel de l’être humain…
A bientôt…
Et Merciiiii…. !!

Bibliographie :
Le psoas, muscle vital de Jo Ann Staugaard-Jones

pulvinar Aliquam velit, ut odio risus. id

Pin It on Pinterest